mon blog

Faire un potager surélevé en permaculture

faire un potager en carré

Ca y est, il fait beau, les oiseaux chantent, les températures remontent. On a envie de planter, planter, planter !

L’année dernière nous avons débuté un potager surélevé que nous comptons agrandir chaque année en rajoutant un bac, par ci, par là.

Pourquoi un potager surélevé ? Ben c’est moins de boulot, c’est plus pratique et en plus j’aime bien le côté esthétique !

 

En fait le premier côté pratique évident du potager surélevé c’est qu’il est plus haut (ben oui) et que, forcément, on doit moins se baisser (donc moins mal au dos). Mais c’est aussi un gain de place, on peut mettre des jardins surélevés partout : dans des petits jardins de ville, des cours, sur les balcons, les terrasses.

L’autre point bien pratique du potager surélevé c’est qu’on a moins de boulot et ça c’est aussi grâce à la permaculture.

Nous avons choisi de faire ce potager en (presque) permaculture. Je dis presque parce que nous l’avons un peu adapté à notre façon…

faire un jardin surélevé

Alors tout d’abord c’est quoi un jardin en permaculture ? En fait c’est une autre approche du jardinage, qui bannit tout engrais chimique, désherbant (évidemment), pesticide… Qui respecte l’écosystème. Un jardin en permaculture implique d’avoir un jardin biologique.

En fait, le principe de la permaculture est que l’on doit le plus possible imiter la nature :

– Il faut éviter de retourner le sol pour laisser les microorganismes, les vers de terres (et autres petites bêtes qui vivent dans le sol) se développer tranquillement et, par la même occasion, obtenir une meilleure terre (on ne retourne pas la terre = moins de boulot)

– Il faut pailler le plus possible : tapisser de feuilles mortes, d’herbes sèches, de copeaux de bois… qui vont se décomposer et enrichir la terre à leur tour. On peut recouvrir de pierres également, le principe est de ne pas laisser le sol nu. Cela permet de garder l’humidité dans le sol, donc de moins arroser (moins d’arrosages = moins de boulot) et cela limite également les mauvaises herbes (moins de désherbage = moins de boulot).

L’hiver on continue de déposer des couches de feuilles ou de cendres, toujours dans la même idée : que cela se décompose et enrichisse la terre.

– Pour enrichir la terre, il faut rajouter du compost au lieu d’engrais chimiques. Le compost qu’on a fabriqué soi-même bien sûr (conseils ici). Nous avons pris le truc depuis déjà un bon moment. Lorsque nous étions en appartement nous louions un (trop) grand jardin d’ouvrier (je ne sais pas trop si ça s’appelle toujours comme ça) et nous gardions nos déchets verts. Maintenant que nous avons une maison, nous avons un composteur dans le fond du jardin (plein de vers, ce qui est bon signe !)

– Utiliser des plantes, des fleurs pour repousser les insectes (pour en savoir plus vous pouvez lire ça)

– Planter avec un maximum de diversité et dans un minimum de place (penser aux paniers suspendus par exemple pour les balcons). Vous pouvez également utiliser des treillis pour planter à la verticale (un petit article ici par exemple pour voir de quoi il s’agit). Vous pouvez par exemple faire des tours de patates (explications ici)

– Lorsque c’est possible, avoir des poules peut vous permettre d’avoir des oeufs frais, bio. Savoir ce que l’on mange est important surtout aujourd’hui !

épinards

Voilà les principes généraux de la permaculture. Normalement, comme on doit imiter au maximum la nature, c’est mieux de laisser les légumes se ressemer seuls. Mais bon, si on veut un peu de rendement je pense que c’est aussi bien de planter soi même, au moins on est sûr. Par contre, on peut récupérer les graines par exemple. Il existe de plus en plus d’associations qui permettent le troc de graines (par exemple ici, vous pourrez d’ailleurs trouver plein d’autres conseils pour les jardins bio).

Mis à part les plantations que nous faisons nous-même, il y aussi autre chose que nous faisons et qui, sans doute, n’est pas dans l’esprit permaculture : Nous nous débarrassons des limaces. Ces grosses limaces rouge – marron qui bouffent tout et nous envahissent dès qu’il pleut un peu. L’année dernière nous avons connu un mois particulièrement pluvieux et je n’en ai jamais vu autant !!

Par contre nous n’utilisons pas de produits chimiques, nous mettons, de façon assez classique, des petites coupelles remplies de bière (pas besoin de Guinness, elles ne sont pas difficiles et acceptent volontiers les bières à quelques centimes la canette). C’est assez incroyable de les voir sortir de leurs cachettes et se précipiter (autant qu’elles le peuvent) dans les coupelles. En même temps, je les comprends : on dirait moi quand c’est l’heure de l’apéro ^^

potager en carré

Nous avons trouvé également une autre astuce. Nous avions remarqué que chaque soir, quand la fraicheur arrivait, les limaces sortaient de l’herbe en bas du carré de potager et escaladaient ce carré pour rejoindre salades, radis etc… Cette année, nous contrattaquons. Le carré ne sera pas en contact avec la pelouse, nous avons mis de la cendre tout autour. Oui, c’est une autre astuce pour lutter contre les limaces : mettre de la cendre partout autour des légumes. Imaginez donc une limace toute visqueuse avancer sur de la cendre… Elles n’apprécient pas trop.

potager_

Pour réaliser les carrés de potager nous avons utilisé des planches de bois traitées pour qu’elles durent le plus longtemps possible. Nous avions investi dans des bouquins pour avoir des plans, les dimensions idéales des carrés (pas trop grands pour pouvoir y accéder facilement)

plan montage carré potager

Mais aussi des conseils pour les rotations de culture (pour éviter que la terre ne s’appauvrisse)… On peut en trouver ici.

rotations de culture potager

Les planches doivent être suffisamment épaisses pour ne pas se déformer une fois que la terre sera dedans. Les nôtres mesurent 3.5 cm d’épaisseur.

Nous avons réalisé un carré et un grand rectangle en bois. Un autre arrivera prochainement.

Le carré mesure 1 m X 1 m. Le rectangle mesure 1 m 10 sur 3 m.

On peut aussi utiliser des carrés tout faits, en bois ou en géotextile ( ici par exemple). Les sacs en géotextile peuvent être bien pratiques pour les balcons et les terrasses (tout comme les plantations suspendues et les plantations verticales). Quand on a un grand jardin on peut tout se permettre :-)

Vous allez me dire : Et la terre ? Il faut bien les remplir une fois qu’ils sont montés ces bacs ! Et bien tout simplement nous avons regardé sur le Bon Coin. C’est fou le nombre de personnes qui veulent se débarrasser de terre qu’ils ont trop (travaux en tout genre dans le jardin). Nous y sommes allés avec de grands sacs plastiques (qui nous servaient normalement pour les courses ^^)

potager surélevé

Nous avons aussi réalisé un grand carré (pas surélevé cette fois) pour mettre tous nos plants de courgettes, courges et potirons qui prennent beaucoup de place. Il est délimité par des plaques et nous avons appliqué le même principe du paillage. Nous l’avions recouvert de copeaux de bois, cela évite aussi aux courgettes d’être en contact avec l’humidité de la terre et de pourrir.

Nous avons également une serre pour nos pieds de tomates. L’année dernière nous avions planté des  tomates cerise, des jaunes, des rouges, des allongées, des rondes… Je crois que c’est bien ce que je préfère dans le jardin, il y a une telle différence de goût avec celles achetées en magasin !

Nous avons commencé également à planter des arbres fruitiers nains. Nous avons un pommier, un abricotier (nous l’avons planté l’année dernière mais pas sûre qu’il nous donne un jour des fruits ^^) et des framboisiers. Nous avons un cognassier qui se trouvait déjà là lorsque nous sommes arrivés et qui donne beaucoup de fruits. Je ne sais pas toujours quoi faire avec, mis à part de la pâte et de la gelée de coings (recette ici)

Il faut reconnaître que c’est quand même agréable d’habiter en ville et d’avoir un potager (bio de surcroit) à la maison !

 

Voilà pour les conseils pour réaliser un potager surélevé. Pour approfondir vos connaissances en permaculture, vous pouvez lire ceci ou cela.

A très vite !

persil

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

 
 
 Rendez-vous sur Hellocoton !
 

Ajouter un commentaire sur cet article

Commentaires de cet article
10

Comment résister à mettre les mains dans la terre avec ce soleil ;) !!!!

 
anniecartonne le 11/04/2017 à 14h40

Ah oui c’est sûr ! On a envie de rester toute la journée dehors et profiter du soleil :-)

 
Maman à tout faire le 11/04/2017 à 14h47

C’est rigolo on fait de la permaculture sans le savoir… Cette année on déménage le potager… donc il va falloir tout recommencer à zéro, ça m’angoisse un peu. Mais l’emplacement sera mieux exposé, plus grand, plus prés…. que des avantages

 
DeboBrico le 11/04/2017 à 20h42

Oui nous on a eu du mal à trouver l’endroit idéal dans le jardin.
Au départ il y avait trop d’arbres, ça faisait beaucoup d’ombre, d’humidité, même les courgettes ne poussaient pas c’est pour dire ! ;-)
Si c’est plus ensoleillé ce sera forcément mieux alors pas de stresse ! ;-) Bisous Débohra, à bientôt !

 
Maman à tout faire le 12/04/2017 à 08h08

Bonsoir,
La gelée pommes/coings c’est délicieux aussi :o)Sinon je la congèle en petites portions, en compote, pour la mettre sur les fonds de tartes.
Merci pour cet article très complet !
Belle fin de semaine

 
Nat le 11/04/2017 à 23h55

Ah oui tu vois je n’avais pas pensé à les mettre en fond de tarte. Merci pour l’idée ! :-)

 
Maman à tout faire le 12/04/2017 à 08h06

merci Gaëlle pour cet article très instructif. Tu verrais la misère dans mon « potager » j’ai mis le nez dedans hier alors verdict du cassis et des groseilles à gogo, rhubarbe, oseille, menthe et citronnelle à foison tout ça agrémenté de pissenlits, boutons d’or (les pires), etc…il faudrait que je me mette au compost (Mr n’est pas d’accord) je connaissais le coup de la bière mais pas du paillage. Tu n’as pas montré ta serre (mn rêve pour quand j’aurai plus de temps….)

 
C&M le 18/04/2017 à 08h08

La serre a été retirée pendant l’hiver mais elle devrait reprendre sa place bien vite !! :-)
Le compost c’est super, et ça ne demande pas beaucoup d’effort. essayez et tu verras que Monsieur s’y fera bien ! ;-)

 
Maman à tout faire le 20/04/2017 à 16h02

c’est génial! j’ai une location de chalet que je vais récupérer à la fin juin et j’aimerais y faire un potager comme le votre, en revanche pour éviter les limaces tout en évitant le ciment, est-ce qu’on ne peut pas mettre des plantes qui attirent les limaces ou qui ont des propriétés repoussantes?

 
marion le 18/04/2017 à 08h42

Je ne connais pas du tout de plantes qui repoussent les limaces (pour certains insectes oui), effectivement ce serait l’idéal. Si tu en connais je suis preneuse !
Je n’ai pas mis de ciment, juste de la cendre, ce qui marche bien également (+ la bière qui est radicale !)

 
Maman à tout faire le 20/04/2017 à 16h01

*

*

  

*

*champs obligatoires
Votre adresse email ne sera pas visible sur le site.